Claymore

Les guerrières combattant des démons avec des épées monstrueuses, ça ne vous rappelle rien ?

Sortie : Avril 2007
Nombres d’épisodes : 26
Nombre de saison : 1
Format : 25 minutes
Genre : Seinen; Dark Fantasy
Anime dans le même esprit : Berzerk

L’histoire avec des vrais morceaux de tripes dedans

Dans un monde d’inspiration médiévale européenne, les humains sont régulièrement attaqués par des yomas, des démons dont le met favori est l’intestin grêle (c’est ballot, ils auraient pu juste aimer les kinder conutry…). Ces monstres s’infiltrent dans les villages en prenant l’apparence des habitants pour mieux traquer leurs proies. Les êtres humains n’ont plus qu’un espoir, les claymores, guerrières mi-yoma mi-humaine. Leur double nature leur permet de combattre avec une épée incroyablement grande pour leur stature. Toutefois, les villageois ont la plupart du temps peu confiance en elles, les surnommant les sorcières aux yeux d’argent.

L’animé suit l’une de ces Claymores, la jeune Claire, qui apparemment est une grosse tanche par rapport à ses consœurs vu qu’elle est dernière dans le classement de l’ordre. Après avoir nettoyé un village, un orphelin nommé Raki et dont la famille fût massacrée par des yomas, s’attache à elle et l’accompagne. En suivant Claire, il va découvrir son passé et son lien avec une claymore mythique Thérèse ainsi que les sombres secrets de la mystérieuse organisation qui dirige les Claymores.

Les Claymores se caractérisent par leur épée, véritable symbole de leur nature, ainsi que la pâleur de leur peau, leurs cheveux blonds et leurs yeux gris. Leur surnom est sorcière aux yeux d’argent. Elles ont une force et une rapidité bien supérieure à un soldat humain, de part leur double nature, ainsi que des capacités de régénération et de résistance surhumaines. Toutefois ce pouvoir a un prix, chaque fois qu’une Claymore utilise excessivement le pouvoir du Yoma en elle, elle prend le risque de perdre le contrôle et de devenir un terrible démon à son tour, c’est ce qu’elles appellent  avec crainte l’éveil. Les Claymores sont habituellement très froides et certaines sont même particulièrement arrogantes.

La petite touche de culture qui passe bien

La claymore, littéralement en gaélique « grande épée », est à la base une  épée à deux mains d’environ 1,40 mètre, utilisée par les guerriers écossais (highlanders). Et non, je doute qu’il y aura jamais de cross-over entre Duncan MacLeod de la série Highlander et Claire de Claymore.

Que penser de l’animé ?

L’animé met du temps à se déployer. Ce n’est qu’à partir de l’épisode 8 que les véritables motivations de Claire font surface. Ce qui est intéressant, c’est que la petite Claymore Claire semble être faiblarde au premier abord, mais sa véritable compétence de combat est focalisé sur le combat d’autres adversaires que les yomas… je ne vous en dis pas plus pour ne pas gâcher votre plaisir. Le scénario arrive a allier la nature et la force terrifiante des Claymore à leurs sentiments humains. Les personnalités individuelles des Claymores et leurs liens de camaraderie très forts sont très bien exploités. Petit à petit se déploiera une intrigue plus complexe basée sur cet univers médiéval et très sombre. Dommage que l’animé se finit sur des épisodes de moins bonne qualité et une conclusion définitive différente du manga qui lui se poursuit.

Le graphisme est beau, le character-design des claymores est toutefois un peu terne,  mais c’est un choix artistique voulu. L’animé n’abuse pas de couleurs contrastées. Les décors médiévaux sont  très soignés.  La ou vous allez en prendre plein les yeux, ce sera lors des nombreux combats, véritable chorégraphie ou les mouvements des épées deviennent un rythme haletant.

La bande son, mélangeant des morceaux classiques à des ambiances modernes plus rock, donne un très bon rythme à l’ensemble. Il n’y a que les passages avec la cornemuse qui sont un peu fatigants.

Similitudes avec Berserk

Épées immenses, démons sadiques, monde européen médiéval… dans les grandes lignes, Claymore semble très proche du manga de Kentaro Miura. Pourtant la comparaison s’arrête la, Berserk étant est bien plus gore que peut l’être Claymore.  J’ai vu Berserk et j’ai regardé Claymore, ils sont à mon sens différents. Claymore n’est pas un Berserk en jupette et je recommande de regarder les deux car ce sont d’excellents animes et mangas.

Conclusion

Claymore est un très bon animé, sans être incontournable. Le fait qu’il ne dure qu’une saison ne le placera jamais à coté des productions shonen. Le démarrage un peu lent et la fin bâclée laissent une impression en demi-teinte. Pourtant, l’intrigue qui se déploie tout le long de l’animé et l’ambiance oppressante font qu’il faut vraiment voir Claymore. Et si comme moi, la fin vous a déçu, rassurez-vous, le manga lui se poursuit et il est excellent !

Et la saison 2 ? Et la saison 2 ? Et la saison 2 ?

Soyons tout à fait honnête, aucune suite à l’écran n’est prévue, ni en animé, ni en OAV. La fin moyenne de l’animé n’est pourtant pas la fin car la vraie aventure se poursuit dans le manga éponyme avec une publication tous les mois environ. Et je peux vous assurer que le manga est très généreux avec l’évolution des différents personnages, le chamboulement de l’ordre des puissances en présence, des révélations, et la disparition de plusieurs personnages clés. Le manga prend vraiment des proportions épiques, c’est du bonheur !

En parler c’est bien, le visionner c’est mieux

Évidemment, je vous recommande suite à cet article de vous procurer le DVD de l’unique saison de Claymore. Il est disponible en Angleterre en import et en Français. Il y a une version Blu-ray également en import, pour laquelle il n’y a pas de commentaires en Français. J’ai par contre trouvé des avis sur la qualité du dit blu-ray et c’est manifestement une catastrophe car un simple agrandissement de l’image DVD, donc c’est très moche. Je l’ai placé dans la présentation mais je vous conseille vivement de rester sur la version DVD en attendant un blu-ray digne de ce nom.

Et du coté des goodies

Vous pouvez acheter divers figurines sur Claymore. Il y en a de moins en moins depuis la fermeture de AnimeHa. Seule piste du coté de l’Italie. De belles figurines, il faut vérifier
s’ils livrent en France :

Découvrir les figurines sur betagamesonline.com.