Capitaine Flam

Capitaine Flam, tu n’es pas de notre galaxie, mais du fond de la nuit. Et en plus ton vrai nom, c’est Captain Future.

Petit test de R.U.S.E. comme ça par plaisirSortie : 1981
Nombre d’épisodes : 52
Saison : ?
Durée d’un épisode : 22 minutes
Genre : Space opéra
Dans le même : Ulysse 31, Albator…

Introducing the Captain

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, le Capitaine Flam est le personnage principal d’un dessin animé des années 80, dont les aventures ont lieu dans un univers space opéra.

Contemporain des Goldorack, Albator et autre Ulysse 31, Capitaine Flam est l’archétype du héros propre sur lui. De son vrai nom William Curtis, orphelin de père et de mère, il a juré sur le lit de mort de sa mère de lutter contre les forces du mal. Ses parents étaient des scientifiques vivant dans une base lunaire et qui ont créé des créatures remarquables avec l’aide de leur ami, le professeur Simon : le robot androïde Crag et Mala un humanoïde capable de changer de visage.

Les histoires de Captaine Flam sont basées sur un arc de 4 épisodes. 30 années plus tard, il faut reconnaitre qu’autant les dessins et  les animations sont moches et vieillottes, autant les scénarios sont accrocheurs de part les intrigues purement space opéra avec la découverte de civilisations disparues, de technologies cachées et de supervillains mégalomanes.

Mais Capitaine Flam est bien plus vieux qu’il n’y parait, après tout le genre du space opéra est bien antérieur à Star Wars. Il s’agit à la base du Captain Future, un héros de magazines pulp très populaire dans les années 40 et 50. Son auteur original est Edmond Hamilton.

La musique a également marqué cette série avec ses ambiances disco-jazzy mélancoliques.

Vous le saviez ?

La voix française du Capitaine Flam est assurée par Philippe Ogouz. Ce fameux Philippe est surtout connu pour son doublage de Ken le survivant, en particulier l’ajout discret de tous les jeux de mots pourris et forcément très drôle, sauf pour les vrais fans bien sur (je suis de l’école Hokuto… de boucher !).

Acheter l’intégrale de la série sur Amazon

Écouter le générique sur Coucoucircus