V pour Vendetta

Un étrange héros a surgi sur nos écran en 2005; zoom sur V pour vendetta !

Titre: V pour vendetta
Sortie : Avril 2006
Format : 2h10


Synopsis

Dans une Angleterre  futuriste, une dictature régit les faits et gestes de chacun de ses habitants avec sa police brutale et ses médias muselés. Pourtant V, une figure énigmatique va émerger, symbolisant la réaction au totalitarisme. La jeune Evey, va se retrouver impliquée dans le plan complexe de V et petit à petit devenir son disciple.

Royaume Uni (à coup de de pied dans le derch)

A nouveau, le spectre d’un des rares pays à ne pas avoir cédé à l’Allemagne nazi durant la 2ème guerre mondiale, se présente sous la forme d’un petit dictateur. On retrouve cette peur dans l’excellent Mac Beth avec Ian McAllen. Remarquez à quel point le tyran Sutler ressemble au führer avec sa petite mèche. Son image omniprésente à la télévision ou sur un écran géant lors des comptes rendu avec son ministère renforcent cette impression d’écrasement permanent.

Les personnages

V, personnage énigmatique, est un gentleman comme on en fait plus. Il a le verbe aussi affuté que ces dagues. Avec panache, il assassine ses victimes autant avec sa verve, ses fines lames et sa délicate rose, contrastant avec la médiocrité et la corruption des membres du gouvernement. Sa morale reste pourtant dérangeante, nous sommes loin de Gandhi dans l’action politique. Mais c’est ce qui rend ce personnage meurtri physiquement et mentalement également aussi attachant. Et attachant, il l’est d’autant plus de son interaction avec Natalie Portman, toujours aussi talentueuse et belle, malgré une coupe de cheveux façon boule de billard. Les échanges de son personnage Evey Hammond, avec V vont autant révéler son humanité et sa monstruosité.

La petite anecdote qui tue

Mais qui enfin se cache derrière ce masque ? Nous connaissons au moins le comédien, qui est le remarquable Hugo Weaving, acteur anglais shakespearien connu mondialement pour son rôle de l’agent Smith dans Matrix et le seigneur Elfe Elrond dans la trilogie du Seigneur des anneaux.

Que penser du film ?

Film étonnamment poétique dans la forme en contraste avec l’atmosphère oppressante insupportable du régime en place, V pour Vendetta ne se résume pas à un bête film d’action. Les dialogues s’enchaînent, distillant à profusion des phrases accrocheuses qui reprendront en cœur les amateurs. Si le sujet n’est pas novateur, la mise en scène et la direction d’acteur est sans faute. On reprochera quelques lenteurs, comme souvent dans les films ciné d’ailleurs.

Conclusion

C’est un titre original et inattendu, du moins pour les gens qui comme moi ne connaissait pas la BD. Ce film vous séduira par son design unique et assumé, son ambiance sinistre et son anti-héros flamboyant. On regrettera certaines scènes redondantes, voire facilement supprimables. V pour vendetta reste une œuvre a visualiser de par l’originalité de son thème et de sa mise en forme. Après, on aime ou l’on aime pas, c’est une question de ressentis très personnels.