Battlefield 1943

Le retour du mythique Battlefield 1942… en consoles

Date 2009
Développeur DICE
Editeur : on s’en fout, c’est tous des pourris
Genre : FPS multi
Multijoueurs : jusqu’à 24 joueurs en ligne.
PEGI : 16 ans et plus
Plate-forme : XBox Live, Playstation Store, et peut être même un jour sur PC (LOL).

Présentation du jeu

Battlefield 1942 avait apporté en 2002 ses lettres de noblesse au multijoueur en ligne sur PC. L’originalité venait du monde conquête qui permettait aux joueurs de s’affronter pour la possession des points stratégiques de la carte, et ce en utilisant les différents véhicules de l’époque : chars, jeeps, avions et même navires de guerre. Battlefield 1943 est sa suite version réduite. Réduite car le jeu reprend seulement trois cartes issues du premier opus.

Contenu et gameplay

Si le jeu graphiquement reprend l’ambiance de Battlefield 1942 en particulier la campagne  Pacifique, le moteur 3D Frostbite apporte ses couleurs chatoyantes (on aime ou l’aime pas). Ceux qui connaissaient les cartes sur Battlefield 1942 seront sûrement agréablement surpris de leur remodélisation.

Le gameplay a également reçu de profondes modifications orientée vers l’accessibilité (utilisateurs consoles oblige). Il n’y a plus que 3 classes à la place des 5 originales :

  • le fusilier pour la portée moyenne et très polyvalent
  • le fantassin pour la réparation et la destruction des blindées
  • le sniper… le classique petit rat planqué

La petite astuce de la pute molle :

Par défaut toutes les voix sont en Français. Allez dans aide et options, puis paramètres et langue des voix, choisissez originales. Désormais, si vous jouez Américain et que vous entendez parler Japonais autour… il serait peut être temps de se préparer a décarrer (et vice versa!).

La barre de vie a été supprimée ainsi que le médecin, les munitions sont illimitées, plus de tir ami. Tout ceci pour se focaliser totalement sur le fun. Et le cocktail fonctionne très bien. En effet, le fait de pouvoir détruire les bâtiments et la végétation sur toute la carte rend la planque beaucoup plus difficile. Un sniper caché dans un bâtiment n’échappera pas très longtemps à un char quand il aura fait sauter les murs les uns après les autres ! Le système d’escouade quand à lui qui permet d’apparaître directement à coté de vos camarades encore sur la carte. Enfin, Le bombardement peut être utilisé qu’à intervalles réguliers et dans des bunkers surmontés d’une antenne prévus à cet effet.

L'action est toujours présente dans Battlefield 1943 et désolé de vous l'apprendre, les pilotes d'avions toujours aussi bons !

Bien qu’il n’y ait que 3 cartes, Guadalcanal, Iwo Jima et Wake Island, les zones de combats sont particulièrement bien conçues et observer la dévastation conséquente à des combats intenses est assez jouissive. Les véhicules sont tous placés intelligemment afin de ne plus courir comme un couillon durant la moitié de la partie. Le jeu a une orientation arcade assumée, bien plus que son piti frère Battlefield Bad Company 2

La deuxième astuce de la pute molle (oui c’est fête):

Un ennemi touché sera révélé sur la carte par un beau triangle pas discret. Au pire un sniper à très longue distance peut ne pas tuer en un coup, mais ne négligez pas de signaler la position d’un adversaire à vos camarades plus proche, qui se feront surement un plaisir de le déboiter façon médiévale.

Conclusion

Toutes ces qualités font que Battlefield 1943 est un des meilleurs jeux de tir multijoueurs sur consoles. C’est un très bel hommage à Battlefield 1942 tout en apportant un graphisme et un gameplay rajeuni. Franchement, malgré la légère pixelisation et le peu de cartes, pour environ 14 €, c’est du tout bon !

Le truc qui commence gentiment à gaver

Sorti en le 8 juillet 2009 sur XBox 360 et PS3, ce jeu d’origine PC devait sortir début 2010 sur nos machines de la mort avec des graphismes  encore plus aboutis. Or, nous sommes en mai 2010 et toujours pas de date ferme de sortie. Dites les garçons, vous vous prenez pour Blizzard ou quoi ? Ou bien le jeu se vend tellement bien sur le Xbox Live (1 million! voir l’actu) qu’il vaut mieux ne pas court-circuiter le support console… En tout cas, pour un joueur PC, devoir retrouver ce jeu culte et y jouer à la manette, c’est pénible.