Sda Online

SDA Online est le MMORPG officiel tiré de l’univers du Seigneur des Anneaux. Plaçant le joueur dans la Terre du Milieu créé par Tolkien il y a quasiment un siècle de cela. Le joueur pourra vivre une aventure personnelle, construisant sa légende et pouvant faire évoluer l’histoire du monde, en parallèle avec les aventures de Frodon et de la communauté dans la trilogie de Peter Jackson.

illustration-article-sda-online-1

Gameplay

Le principe du jeu se base largement sur le PvE, LOTRO propose un très grand nombre de quêtes amenant le joueur aux quatre coins de la Terre du Milieu, à croiser les différentes peuples et à avancer dans l’histoire du SDA. Vous pouvez incarner un homme, un nain, un hobbit ou un elfe. Chaque race a ses propres forces et faiblesses.  Les races ont également des professions qui leurs sont associées, ainsi seul l’homme a accès au capitaine. Les classes sont classiques, on retrouve les tanks (Gardien et Sentinelle), le damage dealer (Champion, Chasseur et Gardien des Runes), le healer (Menestrel), le debuffer (Cambrioleur), etc… Le début du jeu est spécifique a chaque race et constitue une aventure unique et dépaysante, des massives fortifications des nains aux délicats habitats des elfes, en passant par la verte Comté de l’ami Frodon.

La progression ne surprendra pas les habitués de MMORPG. Vous obtenez des quêtes auprès des PNJ vous donnant en récompense de l’expérience, des objets et des sousous dans la popoche. Les quêtes sont plutôt originales, comme livrer des tourtes dans la Comté tout en évitant les Hobbits gourmands, pour rendre le grind moins abrutissant. Le joueur pourra débloquer des titres en accomplissant différents exploits et accomplissements. Il a accès à un cheval passé niveau 35, également une maison. Il peut choisir au niveau 15, un nom de famille, il pourra par la suite adopter un autre joueur et le considérer comme son enfant. La foule de petits détails plaisants pour immerger le joueur est remarquable.

illustration-sda-online-2

Artisanat

L’artisanat est simple sans être simpliste : il faut apprendre des recettes, récolter les ingrédients, les travailler en matière première, tout cela rend le craft intuitif et sympathique, bien que chronophage. Par contre on ne peut apprendre que 3 métiers par personnage. Cela valorise la coopération entre joueurs mais peut être un peu bridant quand on aimerait tout tester.

Jouer en groupe ou seul ?

Il est tout à fait possible de progresser seul dans le jeu, du moins dans les 30 premiers niveaux. Le jeu en groupe n’est pas en reste avec des instances dédiées au jeu en groupe et des actions collectives appelées manœuvres de communautés qui décuplent les attaques selon les combinaisons de 4 types d’effets. Chaque classes apporte quelque chose au jeu en groupe et est intéressante a essayer.

L’univers

Le jeu prend place dans l’Eriador et se place à la première partie de la Communauté de l’Anneau, quand Frodon se prépare à quitter la Comté avec l’anneau unique. Point de Gondor ou de Rohan pour le moment, mais ce titre est promu à une longue vie, et les extensions proposent de nouvelles régions à explorer telle que la Moria et la future région de Dol Guldur (annoncée pour novembre).

Une telle franchise aurait pu faire tourner la tête de bien de développeurs, comme ce fut le cas du semi échec SWG. Force est de constater que Turbine a relevé ce difficile défi en adaptant avec brio l’univers si riche et complexe du SDA. En outre, Turbine possède les droits sur les bouquins, donc nous pouvons découvrir des passages manquants dans la trilogie de Peter Jackson tels que la rencontre avec Tom Bombadil et le passage des Hauts des Galgals. Certes, il y plusieurs inventions de créatures un peu farfelues et le nombre d’elfes à Bree peut surprendre, mais globalement l’adaptation est superbe.

illustration-sda-online-5

Graphismes

Le moteur graphique utilisé est Turbine Engine 2 (du regretté Ascheron’s Call 2). Le résultat est particulièrement réussi, notamment pour un MMORPG quand la qualité graphique peut poser des problèmes de connexion. L’univers est tout simplement enchanteur. Le combat n’abusent pas d’effet spéciaux et donnent un coté plus posé à l’ensemble.

La personnalisation lors de la création des personnages est toutefois limitée et on rencontre des joueurs avec des visages assez ressemblant. La customisation s’effectue en modifiant la visibilité des différentes parties de son équipement et leurs teintes.

illustration-sda-online-4

Ambiance musicale

Turbine possédant les droits sur les livres et non les films, l’ambiance musicale ne se contente pas de reprendre les créations des films, elle apporte de nombreuses variantes et des créations tout à fait plaisantes. La musique est encore une fois un élement réussi de ce jeu. Fait extrêmement rare pour être noté, les voix françaises sont de très bon niveau.

Monster play

Le PVP est assez particulier car ce n’est pas le moteur de ce titre. Il est confiné dans une seule zone, les Terres d’Etten. Une fois passé le niveau 10, un joueurs peut créer un équivalent maléfique de niveau 60 et débutant dans cette zone ouverte au PVP. C’est assez rigolo de recommencer dans cette partie car nous sommes bien loin des verdoyantes collines de la Comté, mais dans un environnement stérile type Mordor. Dernièrement, les combats de PVP ont été de très bon niveau, d’après les commentaires de plusieurs habitués de la zone.

Communauté

Quand on regarde les commentaires sur la communauté française, on voit revenir régulièrement les mots « accueillant » et « mature ». Bien loin des clichés désagréables de l’autiste online, du kikalaplusgross qui abonde dans des titres phares comme WOW, pour citer le plus connu, la communauté RolePlay sur le serveur Estel et moins RP sur Rihannon, est peut être peu nombreuse mais d’une très grande qualité. Les joueurs sont courtois, prennent plaisir à grouper pour les instances.

Suivi du jeu

Un MMORPG non suivi par son créateur est souvent voué à une rapide agonie. Turbine fait beaucoup d’efforts pour mettre en place des events, ajouter du contenu, améliorer le jeu et apporter des nouvelles zones et fonctionnalités.

illustration-sda-online-3

Défauts

Il y a bien entendu des petits défauts notés par les joueurs qui seront probablement travaillé par la suite. Dans le désordre, on peut citer l’impossibilité d’annoter les cartes, les systèmes de guildes trop simplistes, le lag dans Bree…