Deadliest Warrior

Alors qui a la plus grosse : César ou Patton ?

Sortie : Avril 2009
Nombre d’épisodes :
18
Nombre de saisons : 3
Durée d’un épisode : 44 minutes
Genre :
Geek historique, bourrin
Dans le même genre :
Time commanders, Rome, Band of Brothers.

Deadliest Warrior ou la finesse d’une hache viking

Le concept de Deadliest Warrior est d’une simplicité enfantine : durant 42 minutes, des spécialistes en histoire vont comparer les armes, techniques de combat et stratégies de différents types de combattants passés ou présents, ainsi que des personnages historiques et déterminer en faisant une petite reconstitution qui est le plus fort des deux. On regarde donc sans en croire ses yeux des experts démontrer la puissance d’un sabre samurai au travers d’une pauvre carcasse de porc. Le plus drôle reste le combat final ou l’on voit s’affronter dans une mise en scène avec des acteurs/cascadeurs les deux protagonistes illustrant ainsi le résultat des différents tests. Par exemple, on voit un ninja combattre un sparte ou encore plus fort dernièrement, Napoléon se crêpant le chignon avec Georges Washington.

Rien que pour l’équipe, ça vaut le détour : on a le leader, un chercheur/ceinture noire (sisi) accompagné d’un médecin légiste et d’un ancien Navy Seal. Il faut voir ces 3 bourrins gueuler comme des fous quand un canonnier réussi un tir. Le tout est chapotté par un ancien béret vert consultant en jeux vidéo qui rentre les données collectées durant les tests pour déterminer qui est le plus puissant.  Et le pire, c’est qu’on se fait avoir, à la fin, on veut vraiment savoir qui va gagner entre Sun Tzu et Vlad l’Empaleur (indice, un des deux fini avec un pieu dans le fondement). A coté de ça, on a les experts. Alors quand c’est un historien, c’est assez posé mais dès qu’il s’agit de militaires ou de cascadeurs, il faut voir comment ils se chauffent les uns les autres.

Deadliest Warrior : Quand Vlad l'empaleur gagne contre Sun Tzu, sans surprise il l'empale...

 

Un petit succès d’estime

L’air de rien, au bout de 3 épisodes, la série diffusée sur Spike une chaîne inconnue du câble américain a rassemblé 1,7 millions de téléspectateurs.

Conclusion

Que dire d’un série aussi contradictoire ?  Des sujets ultra sérieux traités avec la finesse d’une scie sauteuse. Pourtant si vous accrochez, vous finissez par vraiment vouloir savoir qui va gagner entre un chevalier et un pirate. C’est un peu un fantasme de gosse où l’on trouvait parfois dans son coffre à jouets différentes types de soldats, finalement nous saurons qui théoriquement battra l »autre. En résumé, Deadliest Warrior c’est comme regarder du catch : c’est naze, on en parle à personne parce qu’on a honte mais qu’est-ce qu’on se marre.

Ou trouver la série ?

deadliest warrior saison 1 import USASoyons bien clair, ce show n’arrivera probablement jamais en France car quasiment introuvable en DVD à moins de l’importer en VO en plus. Autant vous faire plaisir en cherchant un peu sur le web, c’est à voir.

 

Découvrir le site officiel de la série Deadliest Warrior

Et pour aller un peu plus loin

Pipeworks Software a développé un jeu de combat pour le XBox Live et le PSN avec l’Apache, le Chevalier, le Ninja, le Pirate, le Samurai et le Sparte (ça fait un peu village people). Ils ont récidivé en 2011 avec Deadliest Warrior : Legends mettant en scène des personnages.