Lost saison 1 à 6 en Blu ray


Phénomène de mode ou série de génie ? Avec la sortie Blu-Ray de la saison 6, le point sur cette série unique

Dossier Lost saison 1 à 6 en Blu RaySortie : Septembre 2004
Nombre d’épisodes : 121
Nombre de saisons : 6
Durée d’un épisode : 22 minutes
Genre : Dramatique -fantastique – aventure
Dans le même genre : Flash forward

Lost, la critique des saisons 1 à 6

Un Boeing 747, le vol Oceanic 815,  s’écrase pour une raison inconnue sur une île perdue du Pacifique. Les survivants se remettent du choc tant bien que mal et commencent à s’organiser pour survivre . Ils découvrent en effet, qu’ils sont totalement isolés du monde et que personne viendra les sauver. Mais pire, ils ne sont pas seuls sur l’île…

La saison 1 est et reste ma saison préférée. En 2004, la série bousculait notre petit écran. L’une des originalités de la série tient aux flash-back, véritable mosaïque de vies. Chaque personnage révèle une personnalité plus profonde qu’il n’y parait. Bien que des personnages soient trop stéréotypés, que des flashback versent un peu trop dans le mélo, l’ensemble de la saison 1 est de très bonne qualité au niveau scénaristique. En la revoyant, j’avais oublié à quel point cette saison est morbide et joue sur des leviers de films d’horreur alors que par la suite nous aurons plus des mises en scènes de suspense et de mystère. La fin de la saison est un des cliffhangers les plus haletants que j’ai jamais vu et j’envie celui qui le verra pour la première fois.

Un casting mémorable :

Sawyer, le beau rebelle de ses dames, a failli être interprété par d’autres acteurs de Lost. En casting, il y a eu Matthew Fox (trop lisse), Dominic Monaghan (trop hobbit) et Jorge Garcia (trop… Hurley!). Imaginez le rôle de Sawyer par Hurley, vous pensez que Kate le suivrait autant dans la jungle ?

La saison 2 reprend sur les chapeaux de roue. Les trois premiers épisodes sont explosifs enchainant révélations et surprises. De nouveaux personnages arrivent pour apporter une nouvelle dimension à l’aventure des naufragés de la saison 1. Toutefois, cette saison annonce l’égarement scénaristique de la série par l’ajout excessif de mystères et une nouvelle orientation de l’intrigue qui désoriente le spectateur. Quoi,  la fumée noire ? on s’en fout c’était en saison 1, maintenant c’est le fils de Mickaël (d’ailleurs juste insupportable). Nous savons que la saison 2 de Lost n’avait pas de direction particulière, il faut avouer qu’elle fait un peu brouillon. Heureusement malgré un milieu de saison assez mou, la fin de saison est soignée par les scénaristes et est  spectaculaire.

Le mec qui a trop pas de chance :

Lost a été lancée par Lloyd Braun, un dirigeant de la chaîne ABC. Le pilote ayant couté plus de 10 millions de dollars, du jamais vu encore pour une série, le pauvre Llyod se fait donc virer. Ironie du sort quelques mois plus tard, ABC revient dans les audiences grâce à Lost…

La saison 3 est à mon sens le début de la fin pour les moins enragés des spectateurs du show.  La perspective d’en savoir enfin beaucoup plus sur les terrifiants habitants de l’île, les « Autres » s’avère très décevant, malgré l’introduction du personnage de Juliet. Ne sachant pas combien d’années ils avaient devant eux, les auteurs se perdent dans des non-révélations  et des épisodes qui sentent bon le remplissage forcé. Pourtant, cette saison aura encore une fois un cliffhanger de très grande qualité, voire même salutaire, bousculant la tradition des flash forward. Cette saison sera encore plus partagée entre ennui profond et émotion. Les flash-back et autre souvenir commencent à s’entasser inutilement.

Dossier Lost en Blu-Ray saison 3

La saison 4 va amorcer un inédit, des naufragés ont réussi à s’échapper de l’île. Durant toute la saison, nous allons apprendre qui a vraiment quitté l’île et dans quelles circonstances. Deux trames parallèles se déroulent, d’une part l’arrivée de nouveaux personnages, l’équipe de sauvetage tant attendue et la découverte du futur des Oceanic 6, six survivants à l’île dont nous allons apprendre l’identité tout au long de la saison 4.  Au travers de cette saison, nous allons prendre conscience de la terrible lutte de pouvoir qui se joue dans et en dehors de l’île. Cette saison sera également l’occasion de voyager à travers le monde.

Dossier Lost en Blu-Ray saison 4

La saison 5 confirme le travail de cohésion de la saison 4 pour une véritable renaissance de la série. Le dernier retournement de situation de la fin de saison 4 qui redéfinie de manière salutaire un Lost en perdition (non sans jeu de mots), prend ici forme avec les flash-backward, et un changement d’équilibre dans le triangle amoureux. Nouvelle thématique passionnante, le voyage dans le temps et surtout ses répercutions sur le continuum. Sawyer prend une véritable importance alors que Jack et Kate s’efface (pour notre grand plaisir).  Nous prenons encore part sur l’échiquier et l’opposition non seulement entre les différentes factions de l’île, mais aussi les crises de pouvoir et leur historique. Voir les personnages majeurs de l’île dans leur genèse est un grand moment.

Cette saison peut se regarder avec délice une seconde fois, après avoir appris la révélation en début de la saison 6. La notion de destinée reste très importante, en effet s’échapper de l’île comme le prouve cette saison ne change rien dans la fatalité, l’emprise reste forte. Tant qu’on en a pas fini avec l’île. Plus que jamais, l’île apparait comme un personnage distinct avec ses propres motivations.

Dossier Lost en Blu-Ray saison 5

La conclusion avec la saison 6. Mettons bien les choses au clair : non vous n’aurez pas les réponses à toutes vos questions, vous ne saurez même pas du tout le pourquoi du comment de l’île. Il y a deux manières de regarder Lost. On peut vénérer la série comme une œuvre initiatique en notant le moindre indice et les innombrables énigmes. Dans ce cas, vous attendez une réponse claire à vos 6 années de fidélité alors que tout le monde autour de vous a déjà abandonné et vous traite de fanboy. Et bien vous serez terriblement déçu. Ou bien, vous regardez Lost juste tel que cela devrait être : une série télé et non un objet de culte et à ce moment la, vous trouverez probablement la fin émouvante.

Car c’est bien le voyage accompli qui est mis en avant dans cette ultime saison et non le point d’arrivée avec son explication carrée. Il suffit de se pencher 5 minutes sur les nouveaux modèles de flash-back, les side-flash pour voir l’hommage à la première saison et l’attachement sincère aux personnages et à leur évolution. Car nos personnages ont bien dégusté en 5 années, c’est le moins que l’on puisse dire.

La saison 6  commence comme toujours très fort avec des disparitions tragiques et une révélation qui reste probablement à la première lecture de toute la série, ma préférée. Nous découvrirons les derniers lieux mystérieux de l’île et surtout, nous connaitrons mieux Jacob et l’homme en noir.

Enfin le final qui a terriblement déçu les fans les plus exigeant, est certes sirupeux à souhait, mais fonctionne merveilleusement bien. Comme disaient les Simpson avec leur humour caractéristique, c’est « le chien qui rêvait ».

Dossier Lost en Blu-Ray saison 6


Les versions Blu-Ray

Les bonus sont généreux pour l’ensemble des saisons et combleront les fans qui ne veulent pas quitter l’île trop vite. Les bonus sont les mêmes que ceux des versions DVD, rien de plus de ce coté la. Les fans ont quand même trois bonnes heures de bonus. Une mention spéciale à l’épisode bonus de la saison6. Coupé du saison finale car trop long, il offre un peu plus de révélations aux fans avec un Benjamin Linus qui confronte deux membres de la Dharma Initiative, et nous apporte plusieurs éléments de réponses savoureux. La deuxième partie offre une véritable fin au point central de la saison 2, Walt qui est désormais un adulte… assez pertubé. Un épisode plus neutre que le double dernier épisode, mais un véritable cadeau pour les fans.

Le transfert en Blu-Ray est excellent, l’augmentation de résolution est visible dans les plans rapprochés. On voit le grain sur les plans longs ou les scènes dans l’obscurité. Dans l’ensemble, découvrir et redécouvrir les merveilleux paysages d’Hawaï est un vrai bonheur, surtout pour ceux qui ont vu Lost en Divx (hum…).

La musique est encore un élément mis en valeur par le Blu-Ray. Il faut dire que la bande son de Lost par Michael Giacchino est de toute beauté à la base et le passage en 5.1 lui apporte une vigueur et une émotion toute renouvellée. La piste française DTS est correcte mais reste en deça de la version anglaise.

La fonction Season play lourdement mise en avant sur le Blu-Ray vous permet de reprendre exactement la lecture au moment ou vous avez arrêté et ce lié à un profil. Bon ils en font tout un plat, c’est un truc simple, pas la révolution non plus…

Conclusion

On regrette le casting typiquement américain avec ses quotas hypocrites ethniques, ainsi que les personnages clichés tels que le beau médecin, le beau rebelle…

Pourtant la force de Lost est bien dans ses personnages et ses interprètes. Comment oublier un John Locke ou le redoutable Benjamin Linus. Ce personnage d’ailleurs à lui tout seul vaut le détour car Lost nous livre l’un des « méchants » les plus machiavéliques et retors jamais vu.

On sait depuis le début de la saison 2 que les scénaristes ne savaient pas du tout ou ils allaient, contrairement à ce qu’ils disaient depuis le début de la saison 1. Le scénario deviendra « relativement  » carré depuis la saison 4, puis une saison 5 jouissive. Cela n’a pas empêché les auteurs de résoudre leurs énigmes au compte goutte et d’en lancer de nouvelles avec des thématiques sur le voyage dans le temps notamment.

Vous avez 3 choix : courir, vous cacher ou acheter !

Les versions Blu-Ray de Lost sur Amazon.co.uk sont globalement moins chères que sur Amazon.fr. Elles sont même moins chères achetées séparément que dans le pack global ! Par contre, petite déception, il n’y a aucun éléments en Français, ni voix, ni sous-titres, donc ce sera anglais, sous titré anglais au mieux, vous êtes prévenus. La version anglaise est nettement plus intéressant avec la notion des accents de part le coté international de la série, globalement annihilé dans la version Française, décidément bien fade.