ventilateurs-silencieux-80-92-120-mm

Ventilateurs et PC silencieux ; le Guide du PC discret

Vous cherchez à rendre votre PC plus silencieux mais vous ne savez pas pour ou commencer. Ce petit guide est pour vous.

Aux origines était le bruit

Nos machines bien aimées chauffent d’autant plus que l’on fait tourner des logiciels gourmands (jeux, logiciel 3D…). Pour refroidir l’ensemble, la solution la plus répandue (et économique) reste la ventilation. Il existe d’autres solutions telles que les systèmes passifs ou le watercooling mais c’est un autre sujet et d’autres gammes de budget. Trop souvent, les configurations d’ordinateur standards se focalisent sur la puissance et ne sont pas optimisées pour le silence, elles font souvent un boucan de tous les diables surtout à plein régime. Si la tentation de balancer votre tour par la fenêtre vous guette, lisez la suite pour sauver votre matériel onéreux, vos nerfs et votre relation amoureuse. Plus un ordinateur est puissant, plus il a besoin de ventilateurs. Entre le processeur, la carte graphique, l’alimentation plus le boitier, ce sont au minimum 4 ventilos qui tournent en permanence. Pour peu qu’un de ces ventilateurs soit de mauvaise qualité ou qu’il soit en train de rendre l’âme, l’ordi devient aussi discret qu’un avion au décollage. Il y a des solutions simples à mettre en place à condition de comprendre les principes de base d’une ventilation efficace de PC.

Les règles d’une ventilation silencieuse

Il y a 3 règles de base à connaître avant de se lancer sérieusement dans l’insonorisation de son PC :

  • Plus un ventilateur est grand, moins il fera de bruit. C’est pour cela que les standards de ventilos ne sont plus de 80 mm mais 120 mm voire 140mm.
  • Un ventilateur a une direction : un coté aspire et l’autre souffle, il faut bien vérifier le sens afin éviter de perdre de la performance sur votre système de ventilation.
  • La chaleur monte : sur une tour classique, on fait entrer l’air frais par le bas et sortir la chaleur par le haut.
schema de ventilation PC

Identifier les coupables

D’une part, il y a plusieurs ventilateurs dans votre machine mais pas que : on a aussi le ou les disques dur, et le lecteur/graveur DVD qui peuvent largement contribuer à l’emmerdement général. Identifier le fauteur de trouble peut-être délicat car le bruit d’un ordinateur ne vient pas en général d’un seul élément mais du cumul de plusieurs. On retrouve donc par ordre décroissant :

  1. La carte graphique avec son petit ventilo jaune fluo de 40-60 mm
  2. Le disque dur de mauvaise marque ou en fin de vie qui gratte bruyamment
  3. Le ventilateur du processeur puissant donc sonore
  4. Le ou les ventilateurs de boîtier pas toujours de qualité
  5. Les ventilateurs de l’alimentation (ah elle était pas chère c’est sur)

Pour tout ces éléments, je vous conseille de démarrer avec le boîtier ouvert et de bloquer ou débrancher ces éléments afin d’identifier le ou les fautifs. Pas trop longtemps quand même, vous risquez juste d’entendre fondre votre installation. Parfois, c’est simplement la vieillesse du montage ou la saleté. Un petit coup de bombe à air pour dissiper la poussière peut suffire à corriger les nuisances pour un temps. Dans tous les cas, ça fera un grand bien à la machine.

Que choisir comme ventilateur

Une fois l’élément fautif isolé, vous pouvez le changer pour un modèle silencieux. Là je me retourne vers l’excellent comparatif de Homemedia, il date de 2009 mais les produits restent d’actualité. Les meilleurs ventilateurs sont le Be Quiet SilentWings en 80 mm, le Noiseblocker BlackSilentFan XE1 en 92 mm et le Be Quiet SilentWings en 120 mm. Noctua reste une valeur sure avec ses 6 ans de garantie mais l’addition peut faire mal. Noiseblocker et Artic cooling sont aussi des références sur le marché.

Des exemples de ventilateurs silencieux en 80, 92, et 120 mm

Il faut garder à l’esprit que le ventilo le plus intéressant reste celui avec le meilleur ratio bruit en dB/vitesse de rotation. Ne faîtes pas la même erreur que moi de prendre un ventilateur affichant seulement 14 dB, très discret mais soufflant aussi fort qu’une souris asthmatique. N’oubliez pas également qu’un ventilateur de boîtier souffle peu, mais qu’il faut un ventilateur plus puissant en extraction pour chasser l’air chaud, ainsi que sur le processeur. Rendre le PC silencieux est un objectif secondaire, la priorité reste de refroidir la machine.

Vous pouvez aussi profiter du changement pour installer un ventilateur plus grand donc soufflant mieux sur une surface supérieure pour un bruit forcément plus discret. C’est particulièrement recommandé pour les processeurs; dans ce cas, il faut alors acquérir un nouveau ventirad. Enfin si le bricolage et la perte de garantie ne vous font pas trop peur, vous pouvez retirer le ventilateur 60 mm de la carte graphique pour y fixer un plus grand de 80 voire 92 avec du simple fil métallique.

Insonoriser le disque dur

Après les ventilateurs, c’est bien cet élément qui peut être très lourd en matière de nuisance sonore, que ce soit en écriture voire même simplement en lecture.

Lire l’article sur l’insonorisation de vos disques durs 

Configurations fanless et watercooling

Un des must reste le refroidissement passif (fanless). Dans ce cas, on n’utilise pas de ventilateurs mais de « simples » dissipateurs de chaleur (radiateurs) fixés sur la plupart des composants (CG, Processeur, Alim). C’est nettement plus cher et vous risquez d’être limité en puissance.

Découvrir un exemple de configuration complète passive sur Tom’s Hardware

L’autre solution est le watercooling. Le principe est que le refroidissement se fait grâce à un circuit d’eau fermé. De la flotte dans ma machine, je ne suis pas fan mais il existe des kits à seulement 50€ qui semblent fonctionner très bien. Attention, le circuit d’eau fonctionne grâce à un moteur qui de manière très ironique… peut faire du bruit.

En conclusion

Bien qu’un PC totalement silencieux n’existe pas, il est possible de diminuer considérablement les nuisances avec un budget maîtrisé. Évidement, c’est mieux de le prévoir à l’achat de votre future machine. Vous ne pourrez pas atteindre le silence absolu surtout pour un PC gamer haut de gamme ou pour un tout petit boîtier mais au moins vous allez réduire les nuisances sonores et ça, une fois accompli, c’est un vrai soulagement. Dans tous les cas, ne soyez pas trop gourmand au niveau du silence, au risque de bêtement griller votre processeur.

Et pour aller un peu plus loin

Mise à jour juin 2014 : suite au très bon dossier de test sur Harware.fr, j’ai mis à jour la référence en 120 mm, à savoir le BeQuiet Shadow Wing.

be quiet! Silent Wings PURE Ventilateur 80mmBe Quiet commercialise le Silent Wings PURE Ventilateur en format 80mm. Ce petit ventilateur propose une vitesse de rotation de 1800 rpm pour un débit à 12 V de 24,7. Il est silencieux avec ces 17 db à 12 V, mais son petit diamètre ne permettra pas de ventiler sereinement un boitier PC de gamer, c’est recommandé sur les vieilles cartes graphiques ou des boitiers type Mini-ITX.


Le Noiseblocker BlackSilentFan XE1 en 92 mm est de plus en plus difficile à trouver dans le commerce; les utilisateurs de PC en général évoluent plus vers la norme 120 et 140 mm. Ce format de ventilateurs peut être intéressant pour du bidouillage sur une carte graphique (attention à la perte de garantie).



Le Be Quiet SilentWings 2 BL062  remporte les suffrages dans la catégorie ultra-concurrentielle des ventilateurs de 120 mm. Cette catégorie aide autant les processeurs que la ventilation du boitier. Son cousin le Shadow Wing affiche des performances encore plus bluffantes mais est plus difficile à trouver, d’où son absence de cette sélection.