Test du Kindle Paperwhite

Le kindle Paperwhite AmazonAmazon sort régulièrement des nouvelles moutures pour sa marque phare de liseuses électroniques, les Kindle. Dernière sortie du lot, la Kindle Paperwhite met en avant la dernière innovation en matière d’E Ink, à savoir un écran éclairé. Reste à savoir si le reste des performances en fait toujours un leader sur ce marché concurrentiel.

[EXPAND Lire la suite !]

Hardware

Le design se veut volontairement sommaire, à l’image de la gamme des Kindle Fire, avec une matière plastique noire douce, agréable au toucher. Le Paperwhite est légèrement plus fin (9,1 mm) que son prédécesseur, le Kindle Touch. La liseuse est globalement très plaisante à prendre en main. Le Paperwhite n’a pas de fonction audio et il a également moins d’espace de stockage passant de 4 à 2 Go. Plus énervant, il est livré sans adaptateur prise. Le gros point fort technique est la durée de la batterie de l’appareil, pouvant durer jusqu’à 8 semaines dans des conditions optimales. En comparaison des tablettes et autres smartphones du moment, c’est un confort plus qu’appréciable.

Affichage et éclairage

La grosse différence avec ses prédécesseurs est bien sur l’écran éclairé de 6 pouces. Pas rétro-éclairé, il s’agit d’une lumière diffuse sur les bords et non pas frontale, évitant la fatigue de lecture. Fini donc la ridicule petite lampe à accrocher sur le Kindle pour lire sous la couette. Le Kindle Paperwhite diffuse une lumière bleutée douce réglable depuis l’écran. L’écran propose aussi une résolution plus élevée de 212 dpi et 16 niveaux de gris.

A la plage ou sous la couette, rien n'arrete le kindle paperwhite

Sofware et catalogue

Le Paperwhite est équipé d’un nouvel OS plus proche d’un OS de tablette. On reconnait au démarrage les réflexes du Kindle Fire. L’affichage est très dynamique, probablement l’un des plus réactifs du marché. Histoire d’enfoncer le clou, il faut rappeler bien sur l’offre pharaonique d’Amazon en terme d’Ebooks. Bien que le format soit propriétaire à Amazon, ce sont plus de 1 million d’ebook, journaux et magazines qui sont disponibles donc 70 000 en français.

Comparaison avec le Kobo Glow

La FNAC a sorti il y a quelques mois un modèle qui coupait l’herbe sous le pied à Amazon avec une liseuse rétro-éclairé. Le sympathique Kobo Glow souffre malheureusement de la comparaison en terme de réactivité tactile et surtout du catalogue en ebooks et de la fonction recherche. A réserver aux amoureux de la FNAC donc.

amazon-kindle-paperwhite

Conclusion

Bien que l’avancée technologique se fasse à petits pas, le Kindle Paperwhite assoit la suprématie du géant de l’e-commerce, laissant peu de place à son pauvre concurrent national, le Kobo Glow. Réactivité améliorée, contraste et résolution optimisée, éclairage nocturne enfin disponible, le Paperwhite s’affirme comme la liseuse leader du marché, que ce soit en terme technique et en terme de catalogue ebook. La mauvaise nouvelle est qu’il est seulement en pré-commande à ce jour et commencera à être livré à partir du 10 décembre 2012.

On aime :
  • L’affichage sympa
  • La réactivité de la liseuse
  • Le catalogue ebook d’Amazon
On aime moins :
  • Vendu sans chargeur prise
  • Le prix de la version 3G

Lire le test du Kindle Paperwhite sur TheVerge.com

Le Kindle Paperwhite est disponible en WiFi à partir de 129€ en précommande sur Amazon.fr [/EXPAND]

Share this post